Le connard mouton est un animal à poil haineux


Les écrits qui n'aiment pas les fucktionnaires, les haineministrations, les salauds, les moutons et les cons

Ze blog Non connecté.e

Question charité, j' préfère la rude là

Rédigé par Tara Taggle Aucun commentaire

Loge du rez-de-chaussée, mardi 16 octobre 2021, 9h05.

La cocotte de fonte noire, oubliée sur un coin du fourneau, laissait entendre un sympathique gargouillis. Les senteurs aigres-douces filtraient par la fente du couvercle mal ajusté, envahissant la cuisine, évoquant des caresses d’enfance heureuse.

L’ombre jaune et fuyante de la camionnette du facteur zébra un instant la fenêtre. Raymonde sortit de la loge pour relever le courrier du jour fraîchement déposé dans la grosse boîte aux lettres. Elle avait beau coller régulièrement sur l’abattant l’autocollant stop pub, cela ne décourageait en rien les intérimaires successifs, qui s’obstinaient avec un certain acharnement à déverser les dépliants des grandes surfaces et autres flyers publicitaires comme s’il se fut agi d’une manne divine. Le lundi surtout. Sûrement du fait que ce jour-là le courrier était rare. Mais aujourd’hui, pas de pub, juste plusieurs grosses enveloppes nominatives aussi épaisses que des plis électoraux, mais plus jolis, avec des touches de couleur. Dont la sienne, au nom de Mme Raymonde POINT-BARRE.

Médecins sans frontières. Encore un moillien d’inciter à la vaccination avec cette saleté ? Voillions voir. Tiens, un stylo quatre couleurs comme pour l’élection de Giscard, monogrammé Raymonde POINT-BARRE, qui marche plutôt bien, mais dont la qualité très chinetoque ne vaut pas celle de la baronnerie française.

«utilisez ce stylo pour nous aider…» qu’il dit le papier sur lequel il est collé. Un poster plié en huit où ce que tu vois des enfants nègres couleur café, sur des lits d’hôpital, avec des tubes de-ci de-là, un bloc de papier à lettres, deux cartes postales géantes avec enveloppes assorties, des étiquettes d’adresses à coller au verso des enveloppes. S’agit-il d’écrire à ces pauvres petits -y z’ont pas marqué leurs adresses- ? écrire au père noël de leur part ? faut-il y voir une collusion avec La Poste, qui cherche à faire repartir le secteur courrier après une augmentation du timbre assassine -bientôt plus cher que la baguette ? et où est donc passé le raton laveur ?

75 % de déduction d’impôts, c’est tentant. Mais ceux qui sont pas imposables alors, le trésor public les rembourse ? t'as qu'à croire ! En même temps, si on réfléchit bien, ces petits blessés et malades sont les victimes des fabricants d’armes, des grandes entreprises et multinationales soutenus par des politiciens véreux qui pillent sans vergogne les ressources de leurs pays. La décolonisation en marche, quoi. Dès lors, comment expliquer que c'est toujours aux plus pauvres que l'on demande de mettre la main au portefeuille ? Ils n'ont qu’à taper les entreprises du CACa-rente, les pdg des usines d’armement, les généraux de l’armée, les membres du conseil de défense, le président de la ripoublique fromagière, les ministres et les députés, tous plus ou moins coupables et à qui il appartient d’assumer et de réparer. Surtout qu’ils le font sans mon consentement -y a pas eu referendum sur la question que j'sache-, y a pas d’ raison que ce soit moi qui raque pour rattraper leur conneries, quand même ?!

Raymonde se saisit du bloc et du stylo et se met à rédiger deux brèves missives :

« Chers Mesdames, Messieurs, responsables de l’association Médecins sans frontières, merci pour le petit matériel que vous ‘avez envoyé et qui me permet de vous répondre. Vu la situation sanitaire aiguë (l’état d’urgence a tout de même été prolongé jusqu’à l’été 2022) que traverse actuellement notre pays, je ne saurais trop que vous conseiller de rester à la maison et de déployer votre énergie et vos compétences dans les hôpitaux d’ici, qui en ont un cruel besoin, le personnel se raréfiant au même rythme que les ours blancs sur la banquise Arctique. En ce qui concerne les questions pécuniaires, sachant que seuls 15 % au mieux des dons parviennent effectivement à leur destinataire, soit vous supprimez toute la chaîne de parasites qui profitent des campagnes d’appels aux dons, soit vous arrêtez de dépenser vos ressources en matériel publicitaire, vous limitant à taper uniquement ceux qui en ont le devoir (voir plus haut) et les moyens. Charité bien ordonnée commence par soi-même ! Les sans-dents n’étant plus en mesure de répondre à vos attentes et étant de surcroit notoirement illettrés, tout ce matériel d’écriture que vous leur adressez pour quémander leurs dons, l’est en pure perte. Sans compter qu’il représente une pollution supplémentaire pour la planète : le stylo, en plastique, n’est pas comestible, pas compostable et pas recyclable ; le papier utilisé pour l’impression de la lettre, du bloc, du poster, et des étiquettes ne l’est pas davantage. Pensez-y. En toute solidarité, »

« Cher Pepère Nono, ce petit mot de ta Raymonde pour te recommander ces petits loupiots (voir photos ci jointes) ; prends-en bien soin. Merci. Fais gaffe que cette année les pneus(patins)-neige sont obligatoires de début novembre à fin mars. Je te laisse les biscuits et le sky à l’endroit habituel. Grosses papouilles baveuses. R. »

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot udeczz ?

Fil RSS des commentaires de cet article