Le connard mouton est un animal à poil haineux


Les écrits qui n'aiment pas les fucktionnaires, les haineministrations, les salauds, les moutons et les cons

Ze blog Non connecté.e

Raymonde au musée

Rédigé par Marc Alombre Aucun commentaire
Noir c'est noir !

Ah ben Manon, ma chtite poulette, au Shopishopa de Montrou j’ai gagné un séjour à Poury, hôtel compris avec entrée permanente à Bobobourg.
– C’est génial ça Raymonde ! Tu vas découvrir un bout de notre belle capitale, épicentre de la République Fromagière, haut lieu culturel, politique et financier. Et tu vas voir, Bobobourg est magnifique ! Avec un peu de chance, tu verras peut-être passer le Président du moment Emmanuel Marron le bien nommé.
– Bah, chui pas enthousiasmée mais tu as raison ma poulette, ça va m’changer de Montrou. Ce qui m’fait un peu peur c’est les bobos. Y’a ceux de gauche et ceux de droite qui ne sont pas encore tous arrivés, il paraît qu’ils sont en marche...
– Tu n’auras qu’à les ignorer.
– Ben tu m’connais, dès qu’on m’caresse les poils à rebrousse-nerfs j’perds le contrôle des boyaux d’la tête !
– Du calme ! Prends ce séjour comme un moment de détente et tout se passera bien.
– Mouais… Mon train est à 7h tapantes demain matin, tu pourrais m’emmener à la gare de Chtarbes  ?
– Bien sûr Raymonde, aucun problème. Et tu rentres quand ?
– Le lendemain soir. Je prendrai le premier train et si tout va bien je serai à la gare de Chtarbes vers 15h.
– Ok, je viendrai te chercher. À demain matin Raymonde.
– Merci ma chtite poulette. À demain.

***

Un petit creux tenaille l’estomac de Raymonde. Mais dans le quartier pour trouver un restaurant digne de ses papilles délicates, la recherche sera rude. Aussi, elle se décide à entrer dans un « Gerbeur King » dont l’odeur de graillon a éveillé ses neurones olfactifs. Les sandwiches présentés sur les photos ne lui disent rien qui vaille. La vue d’un morceau de semelle hachée entre deux éponges a eu raison de son petit creux. Elle sort fissa et se dirige vers Bobobourg.

***

Qu’est-ce que c’est que ce truc multicolore ? Un architecte cancre qui a probablement décidé de prendre ses plans pour un cahier de coloriage ? Hop, d’un pas décidé elle entre et se dirige vers les escaliers mécaniques pour enquiller les tubes transparents. C’est bien son jour, ils sont en panne. Arrivée au quatrième étage, complètement essoufflée, à peine entrée dans la première salle elle s’effondre sur le tabouret situé juste en face d’une toile représentant des boîtes de conserve. Sont chtarbés ces artistes ! À croire qu’ils viennent tous du même coin que moi !
– Mais enfin madame, que faites-vous assise sur Le Tabouret ?
– Hein, qu’est-ce qu’il m’dit l’vigile ?
– Le gardien madame, le gardien !
– Ben si tu veux. J'savais pas qu'y'avait de la promo dans ton job !
– Madame, vous n’avez aucun respect pour les œuvres exposées. Je vous prie de bien vouloir quitter cet endroit…
– Hé, dis-moi mon croque-mort, c’est poa d’ma faute si tes escaladeurs ils sont en panne, hein ! Il faut bien que les visiteurs reprennent leur souffle pour apprécier tes papiers peints. Ho l’autre hé !
– Figurez-vous madame que vous êtes assise sur une œuvre magistrale du célèbre artiste contemporain « Andy Vérol ». Aussi, un peu de respect et veuillez circuler s’il vous plaît…
Raymonde éclate de rire. Et bien décidée à ne pas se laisser faire, elle élève le ton, les sourcils dangereusement froncés.
– Arrête de t’foutre de moi avec ton artiste content pour rien. C’est pour une caméra qu’a chié ? Un truc de « Laurent Baffé » ? Ou bien de « Jean-Yves Laface » ?
– Madame, s’il vous plaît…
– Hé, Borniol, c’est quoi le rectangle noir de deux mètres sur quatre là-bas ? C’est un morceau du nuancier ?
– Madame, c’est le célèbre « Soleil Couchant sur La Mer Noire » de « Jason Pollack ». Si vous souhaitez profiter des commentaires créés par le musée, je vous invite à vous rendre au rez-de-chaussée et de louer un casque sans fil…

Raymonde se lève et d'un air plein de malice laisse tomber : "Z’êtes bien aimable mon brave. Laissez-moi donc vot’carte. Après vot’tabouret, J’aurais p’têt besoin d’vous un jour pour des funérailles au Père Lachaise."

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot cezsb ?

Fil RSS des commentaires de cet article