Le connard mouton est un animal à poil haineux


Les écrits qui n'aiment pas les fucktionnaires, les haineministrations, les salauds, les moutons et les cons

Ze blog Non connecté.e

Raymonde au CIQAV

Rédigé par Marc Alombre Aucun commentaire
Ne pas confondre SICAV et CIQAV.

En ce vendredi de l’Avent, Raymonde assure la permanence au CIQ de Montrou, le CIQ Victor Hugo, le CIQAV de Raymonde. Une affichette A4 invite au respect de tous et interdit l’accès aux personnes vaccinées : « Je tiens à ma santé, je fuis les vaccinés ! », affichette surmontée d’un panneau d’interdiction routier montrant une seringue barrée de rouge. Une plainte a déjà été déposée à son encontre pour mise en danger de la vie d’autrui, incitation à la haine et à la violence. Car les tracts « Soyez responsables, fuyez le corps médical ! » ou encore « Prenez-vous en mains, niquez un médecin ! » et aussi « Soyez malins, piquez les assassins ! », « On n’est pas des chiens, piquez les pharmaciens ! » ont inondé la communauté montroulaide. Le monde à l’envers. Raymonde fait de l’éducation dans le quartier en sensibilisant les gens, les informant que la charge virale des vaccinés est beaucoup plus importante, que les personnes vaccinées sont des bombes virales non fréquentables et qu’il est maintenant urgent de s’en protéger. Elle invite également en cette période de fêtes de fin d’année à ne pas recevoir les membres de la famille et les amis qui ont été contaminés par la piquouze à la mode.

Cette rue Victor Hugo, noire de monde en période touristique, ses boutiques qui ferment les unes après les autres, ses restaurants et ses terrasses désertés depuis que les pass nazitaires sont systématiquement réclamés par les patrons collabos-fachos du Président Marron, ses bars musicaux qui n’ont plus de clients le week-end… Seuls le bar traditionnel « Rendez-moi mes amis » et le bar jazzy « Le chat bopper » sont pleins comme un œuf. La raison est simple : depuis le pass nazitaire, leurs judicieux patrons ont affiché qu’ils n’ont pas le droit d’opérer ce type de contrôle et ne souhaitent pas être l’objet de plusieurs plaintes déposées par des clients soucieux de préserver leur santé ; cette tache incombant à des personnes dûment assermentées et détentrices de la force publique.

Depuis qu’au CIQAVAX on distribue les documents de l’avocat « Carlo Brutale », certains patrons ont commencé à virer leur cuti et font semblant de réclamer un QR code. En fait, il suffit de leur montrer n’importe quelle connerie pour qu’il laissent les clients s’installer. Raymonde sait bien que son initiative est susceptible de lui causer des problèmes. Elle s’en fout. Et si jamais la pseudo-vaccination devient obligatoire, elle deviendra objecteur de vaccination. Qu’ils y viennent les gendarmes ! Qu’ils viennent me chercher ! qu’elle dit. J’vais les recevoir avec mon pote Six Hour, moi ; non mais des fois ! Il faut reconnaître qu’en termes de collaboration les Fromagières et Fromagiers ont des lettres… la dernière guerre en est la preuve : lettres anonymes, dénonciations calomnieuses : Prix d'Excellence à la République Fromagière. D’ailleurs, le Président Marron vient d’annoncer la création d’un numéro gratuit d’incitation au patriotisme délateur 0800 00 0007. Les spots publicitaires et radiophoniques vont suivre. Le bourrage de crâne bien connu depuis le début du pseudo problème pandémique, orchestré par le cabinet de communication le plus cher du monde, le cabinet américain McKinsey, impliqué dans des scandales de corruption et de blanchiment d’argent, grassement payé avec l’argent des contribuables fromagiers; ces moutons dociles. Bah, et si les fromagiers ont besoin de plus d'infos, y'a un wiki sur McKinsey qu'elle leur dit Raymonde.

***

– Bonjour Raymonde.
– Bonjour brigadier Gaston Lebœuf. Quest-ce qui m’vaut l'déplaisir ?
– Raymonde, une nouvelle main courante a été déposée. On dirait bien que ton CIQAV dérange…
– Bah, je crois savoir de qui il s’agit, ‘skuz-moi si j’me trompe… c’est le pharmacien d’à côté là, le fameux Armand Touletan, non ?
– Tout à fait.
- Celui qui est copain avec le magasin de vêtements qui appartient à d’la famille du Président Marron ?
– En effet.
– Vais aller lui causer dans l’oreillette, vu qu’il est sourd comme un pot et loin d’être muet, p’têt même que je vais lui colorier les quinquets.
– Du calme !
– Vais lui refaire la déco. Rien ne vaut la chirurgie plastique.
Le brigadier Lebœuf se marre : « Je n’ai rien entendu Raymonde ». Il prend le dernier document publié par l’avocat « Carlo Brutale » et quitte le CIQAVAX.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot jdsrzu ?

Fil RSS des commentaires de cet article