Le connard mouton est un animal à poil haineux


Les écrits qui n'aiment pas les fucktionnaires, les haineministrations, les salauds, les moutons et les cons

Ze blog Non connecté.e

Raymonde vire Marie-Rose

Rédigé par Tara Taggle Aucun commentaire
Par définition, une pipelette (même anti-pass nazitaireparasitaire) ça fourre son nez partout, et ça cause...

Loge du rez-de-chaussée, vendredi 7 janvier 2022, 11h17.

Le soleil d’hiver perçait le voile de brume qui montait du sol gelé. Chaussée de ses brodequins de ‘campagne’ (en cuir de bison des Alpes avec semelle de caoutchouc façon mille-feuilles national), sa chapka fourrée peau de bébé phoque et un cache-nez qu’elle s’était tricoté en écoutant les œuvres complètes format livre audio du Subcomandante Marcos, histoire de braver bravement le froid qui piquait, Raymonde était allée faire ‘son’ marché. Elle avait comme de coutume fait le point potinier hebdomadaire avec ses coreligionnaires (les autres pipelettes du quartier). Et tout en rangeant ses provisions, elle repensait à la magistrale démonstration dont Germaine Hélouard, la concierge du 22, les avait gratifiées.

Germaine était une toute petite bonne femme sèche comme une trique, avec des cheveux poivre-et-sel tirés en chignon austère et très serré, des yeux bleu pervenche et, chaussé d’une paire d‘énormes bésicles en écaille à l’ancienne, un grand nez pointu qui la disposait particulièrement à son métier, qui consistait précisément à mettre son nez partout. En général, on avait droit aux menus de la semaine de ses locataires du 4e et la grippe du petit dernier, ce qui faisait que Raymonde ne l’écoutait que d’une oreille distraite. Mais aujourd’hui, avec la chique qui lui bouffait la moitié du visage, résultat de sa deuxième dose d’ARNm(essager) -aux agrumes ?, et la terrible colère qui l’avait envahie depuis lors, sa voix portait comme jamais et elle arrivait sans peine à capter l’attention générale.

- on dira c’ que c’est qu’on voudra mais la majorité des cas, avec ou sans contact, à l’heure actuelle, c’est que des pfizérisés, c’ t’ obligé. À 43 euros et des poussières (beaucoup de poussières) le test payant pour les non-vaxxinés, on peut pas dire qu’ils y vont à toute heure du jour, hein ? Et c’est pour qui qu’il est gratuit, hein, le test ? Ben les pfizérisés-modernasés-astrazénécassés, tiens ! Qui continuent à aller se le faire récurer, le pif, matin et soir, comme s’ils avaient rien d’autre de plus intéressant à se faire récurer, hein ? Parce qu’il faut dire que leur vaxxin, il est aussi efficace que d’la poudre de perlimpinpin vu qu’il protège pas et qui faut en plus se faire tester et puis porter leur putain de masque et puis respecter les gestes barrières (barrières aussi inefficaces que la pfizérisation). Et maintenant que voilà qu’il faut une troisième dose sinon le pass rasitaire, c’est mort. Mais mieux vaut lui que moi en tous cas. Y paraît que le doyen des Français est mort du Covid mi-décembre dernier, à plus de 100 balais (et avec deux doses de vaxxin, non ?) On va encore nous faire croire que la marmotte emballe le chocolat ? Moi, mes locataires, je leur parle par gestes à travers la portière de plexiglas que je viens de faire installer, comme ça, y n’ m’embêteront plus avec ça. »

- ce s’ rait-y qu ’tu d’ viendrais comme qui dirait complotiss ? » et se tournant vers le maraîcher : « oui, j’ prendrais des poireaux, mettez-en sept ou huit. Et puis une grosse botte de carottes, avec les fanes, et un kilo d’oignons et trois têtes d’ail rose, trois kilos de patates à peau rose et un beau quartier de courge muscade.» « mais cela dit, pour une fois, ce que tu dis est assez logique, Germaine. » dit-elle en balayant toute protestation de l’intéressée d’un revers de main. « et j' s’ rais toi, je m’ f’ rais quand même des emplâtres à l’argile, pour désenfler c’ t’ affaire.»

- on nous prend pour des poires ! ...» Raymonde la regardait pensivement.

- ...et vous m’ mettrez aussi deux bons kilos de poires Louise-Bonne et un kilo de reinettes Canada, une main de bananes, trois kilos d’oranges de table et sept citrons plus deux limettes pour le punch. Et ce s’ ra tout pour aujourd’hui. » « ...tu disais, Germaine ? »

- je disais, ces labos y font leur beurre sur not’ dos ! ...

- justement, faut que j’ passe chez l’ crémier. « Bonjour, pour moi, ce s’ ra une motte de deux kilos de beurre de baratte demi-sel, deux reblochons fruités au lait cru, une belle pointe de parmesan, un quart de brie de Meaux, une tranche épaisse genre 1 kilo de comté fruité, idem de tomme de chèvre et de tomme de brebis, un quart de roquefort Baragnaudes et enfin 300 g de mascarpone. Et puis 30 œufs frais du jour. Et comme d’habitude vous m’ déposez tout ça en passant, hein ? Merci ! » «...oui, t’as raison Germaine, on dirait bien qu’y a qu’ ça qui les intéresse. Et tes locataires, alors, y sont d’accord ? »

- RAF !

- y sont dans l’armée de l’air britiche ? si tu as besoin, j’ connais...

- noooon. RAF c’est comme qui dirait Rien À Foutre, quoi ! Et les tiens, z’ en disent quoi ?

- ZDF ! Nooon rien avoir avec la télé schleue, c’est comme qui dirait Z’ont Des Faux ! On croirait pas hein ? Et y paraît qu’à l’armée c’est encore pire ! Forces de l’ordre mon cu(ré sur la lune en slip)l ouais !

Et Germaine avait eu le mot de la fin : « Mémé disait : "les petites filles sages vont au paradis et les autres vont où elles veulent" alors, à choisir… et que les gens trop sages se méfient car "Dieu reconnaîtra les siens"… et on ne sait pas c’ qu’il leur fera ! Si c’est par amour comme ses curés… Bon ben c’est pas tout ça, faut qu’ j’ me rentre moi, alors salut la compagnie. À mardi prochain » et elle s’était éloignée d’un pas décidé, sans attendre rien ni personne.

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot szgxjq ?

Fil RSS des commentaires de cet article