Le connard mouton est un animal à poil haineux


Les écrits qui n'aiment pas les fucktionnaires, les haineministrations, les salauds, les moutons et les cons

Ze blog Non connecté.e

Raymonde, le jour d’après

Rédigé par Tara Taggle Aucun commentaire

Comme un lundi...

Loge du rez-de-chaussée, lundi 25 avril 2022, 06h57.

L’aurore pointait juste ses lueurs encore glauques, dans les arbres les piafs pionçaient encore du sommeil du juste, le camion-poubelle n’avait pas encore distillé sa cacophonie de verre brisé et, dans la vaste cuisine silencieuse, le feu venait d’être attisé tandis que la cafetière percolait en crachotant ses effluves d’arabica. Raymonde était penchée par-dessus la longue table de ferme ; un pince-nez ajusté sur ses larges narines, elle vaporisait délibérément la grande bombe molotow de peinture noire sur le drap de coton blanc immaculé. Elle avait le regard vague, les lèvres pincées, le teint quasi violacé et, à y regarder de plus près, on aurait pu apercevoir des volutes de fumée s’échapper de ses oreilles : Erinys des temps modernes, déesse de la colère, dans toute sa splendeur.

Les lambeaux du poste à transistors gisaient lamentablement à ses pieds, effets collatéraux de l’implosion de la vieille télé. Ça avait été plus fort qu’elle, lorsque la tronche à Toto s’était affichée en direct à 20h, elle avait balancé la vieille bouteille à whisky vide, cet horrible machin en verre épais ciselé avec cabochon assorti que feue sa cousine Marinette lui avait légué en héritage (à tout prendre, elle préférait nettement Izmar, le matou télépathe qui était entré dans sa vie de la même façon, car lui au moins n’était pas moche et ne prenait pas, lui, une place de dingue dans le placard !), faisant comme qui dirait d’une pierre deux coups. Et puis si le Chtit Poulet voudrait r’garder la télé, ben il aurait qu’à s’en installer une dans sa piaule, non mais.

Plus de télé, plus de radio, donc plus de redevance à payer ! Y a pas d’ petites économies alors autant commencer tout de suite par éviter d’ se faire plumer par les tas (ces ordures qui prolifèrent sur les cadavres des petites gens du peuple) ! Foi de Raymonde, le seul médium, dorénavant, serait celui de sa main gauche, dressé haut et fort à la face des gros cons ! Gare à la tendinite quand même...

- Bonjour Ma Poule ! », Saint-Ex, reluquant par-dessus son épaule, l’avait attrapée par la taille, faisant claquer un bisou sonore sur sa joue gauche. «Schwab ?» il la dévisageait, éberlué.

- Ah, Antoine ! », lui avait-elle répondu avec un large sourire.

Il n’y avait rien à redire à cela puisque le prénom de Saint-Ex était bien Antoine, mais c’était bien la première fois en quatre ans qu’elle l’appelait autrement que ‘Mon Chtit Poulet’. Et elle avait l’haleine fraîche du buveur de café matinal, donc cela n’était pas à mettre au compte d’un quelconque tords-boyaux. Que lui prenait-il soudain ? Le slogan sur la banderole était plus que déroutant :

’’DONNEZ-NOUS SCHWAB ! ‘Y EN A MARRE D’ VOT’ ERSATZ TIMORÉ !’’

- Raymonde, qu’est-ce qui te prends tout à coup ?

- ben avant de d’mander l’exil politique à la Suisse, il faudrait tout de même faire un peu de ménage là-bas, non ? Et puis si les Français on voté en masse pour le Mac, ils ne peuvent qu’être d’accord avec Schwab (son guide spirituel attitré). Et lui au moins, il opérerait sans vaseline opiacée : plus rapide, plus douloureux au départ, mais sans risque d’accoutumance, quoi.

- Sinon, ‘y a ce p’tit village corse, là-bas. 37 électeurs et un seul votant au 2e tour, et encore, c’était un vote nul. En tous cas, si c’était que j’irais là-bas et que je d’ viendrais indépendantisse, compte sur moi pour me méfier des balayeurs...

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot jjtvt ?

Fil RSS des commentaires de cet article